...du verbe Drupaler (1er groupe)

Construire une e-boutique à la pointe de la technologie avec Drupal (3/3)

9. février 2012 - 16:07 -- Wilfrid

L’e-boutique et les réseaux sociaux : augmenter sa visibilité

Le partage des pages et des produits, ainsi que l’envoi par e-mail à la personne de votre choix sont devenus courants désormais. De même pour « liker » une page Facebook.

Ce ne sont cependant pas les seules possibilités offertes par le web 2.0. En effet, il s’agit ici de gagner en visibilité : la page Facebook de l’entreprise peut ainsi devenir une véritable e-boutique (avec Drupal for Facebook). Le site peut si désiré automatiquement envoyer sur le mur des messages liant vers la page d’un nouveau produit, d’un article, d’une nouvelle promo, etc.. De même le site pourra automatiquement « twitter » ces informations (cf. le module Twitter).

D’autant que l’API de Facebook vous permettra d’enrichir très largement votre base  de données si l’utilisateur accepte de partager ses informations (ne serait-ce que son sexe qui peut être une donnée importante, puisque la proportion d’acheteuses est de 60% contre 40% d’acheteurs) et de les entrer ainsi dans son profil. Plus généralement, il est toujours important d’inciter les utilisateurs à vous fournir  des informations sur eux-mêmes (leurs centres d’intérêts par exemple).

L’e-boutique communautaire : créer sa propre communauté

Là est l’un des atouts majeurs de Drupal : son côté communautaire. L’e-boutique devient communautaire afin de fidéliser la clientèle (plus de 40 % des acheteurs en moyenne sont des acheteurs fidèles sur Internet), mais aussi afin de faire de chaque client un ambassadeur potentiel des produits. Plus les produits sont des produits de niche susceptible d’attirer amateurs et spécialiste, et plus le côté communautaire se justifie.

Un système d’amis peut tout à fait être mis en place au sein du site. Il s’agit néanmoins de ne pas créer un énième réseau social qui restera vide de membres. Pour éviter cela, il est impératif d’inciter les utilisateurs à devenir ambassadeurs. Pourquoi pas en leur offrant quelque chose (à eux ou à leur connaissances) ? Des systèmes de bons cadeaux à acheter, de coupons, réductions, cadeaux divers, crédits / avoirs, etc. peuvent être mis en place pour récompenser les utilisateurs ayant amené de nouveaux clients ou permettre d’offrir à une connaissance un bon (gratuit ou payant). L’invitation via email (module invite + contact importer pour importer son carnet d’adresse des grandes messageries), ou via Facebook (cf. Dupal for Facebook) peuvent déboucher sur de nouveaux clients, l’acquisition de client étant généralement le processus le plus coûteux quel que soit le support. Si le pourcentage de personnes susceptiblent d’utiliser ces fonctionnalités est faible, il peut attirer des personnes qui sont des internautes très actifs, et donc d’autant plus intéressants.

D’autres possibilités de participations à la e-boutique peuvent être offertes : des discussions dans les forums (cf. Advanced Forum), des avis sur les produits (via FiveStar et le module comment du coeur de Drupal) : un produit bien noté a + 30% de taux de transformation. La proposition d’article pour un blog spécialisé est aussi une idée qui améliorera potentiellement le référencement. Ces éléments supposent cependant d’être à même de modérer les commentaires et discussions qui peuvent avoir un effet dévastateur si mal maîtrisées (non censuré ou trop censuré). Et également d’envisager de récompenser les utilisateurs actifs dans ces nouveaux cas.

Et pourquoi ne pas innover, en réalisant des tarifs de groupe si plusieurs utilisateurs se regroupent pour acheter le même produit ? Ou permettre à des utilisateurs de s’envoyer leurs points ? Vous n'avez alors pour limite que celle de votre imagination (ce qui supposera cependant sans doute un peu plus de développements).

Plus difficile mais tout aussi intéressant, la mise à disposition de bannières d’affiliation, de petits « widgets » divers pour les blogueurs sont aussi une option pour augmenter sa visibilité (ce qui suppose d’être à même d’assumer les statistiques  et versements de commissions).

Le mobile : l’évolution incontournable du Web

Les connexions via mobile ayant dépassé en nombre les connexions via les ordinateurs traditionnels, la déclinaison mobile du site en devient indispensable.

Il existe aujourd’hui trois solutions pour le mobile, chacune disposant d’avantages et d’inconvénients :

-          L’application mobile : très cher (et devant être décliné en application mobile Iphone, Androïde, voire blackberry), elle permet cependant de créer un logiciel très puissant et sur mesure, disponible potentiellement pour partie sans connexion. Il faut cependant que l’utilisateur fasse l’effort de la télécharger (et donc ne dispense pas forcément des deux solutions évoquées ci-dessous).

-          La version mobile du site : il s’agit ici d’une version web, donc nécessitant que le téléphone soit connecté à Internet. Développé sur-mesure, elle va permettre de repenser entièrement la navigation dans le site. Et donc de l’adapter en fonction de la place disponible sur l’écran réduit d’un téléphone. C’est donc presque un second site, à ceci prêt que tout cela ne concerne pas (ou très peu) la partie administration, mais principalement l’affichage et la navigation dans le site. Tout en laissant toujours la possibilité à l’internaute de choisir la version non mobile du site. Le module Mobile Tools est utile pour rediriger ou disposer d’un autre thème complet.

-          Le site Internet adaptable (media responsive dans le jargon des développeurs) : c’est aujourd’hui la direction qui semble être de plus en plus largement privilégiée par les développeurs. Son concept-clé est de ne servir qu’une seule et même version du site, mais qui s’adaptera en fonction de la taille de l’écran de l’utilisateur : le simple redimensionnement du navigateur provoque donc la réorganisation graphique des éléments de la page (également la disparition / apparition d’autres). Il est donc possible de penser également à une version tablette et écran très larges, en plus de la version « classique » et mobile. Elle nécessite si possible d’avoir été pensée en amont. Son désavantage : charger tous les éléments, même sans en avoir besoin (puisque la version mobile chargera 100% des éléments, mais certains seront masqués à l’affichage, faute de place par rapport à un écran classique  d’ordinateur de bureau, ou les images qui seront téléchargée en bonne résolution).  Le thème OMEGA est préconfiguré pour ce type d’utilisation.

Notifier l’utilisateur : l’e-mail est notre ami

Les notifications sont capitales et représentent souvent une grosse partie du chiffre d’affaires généré. Voici quelques exemples de notifications possibles :

Proposer

-          Newsletter : envoi régulier sur des sujets généraux, comprenant souvent les promotions du moment (module Simplenews). Les utilisateurs pourront s’abonner ou se désabonner. Plusieurs newsletters thématiques et / ou avec une périodicité différentes pourront ainsi leur être proposées.

-          Notification selon des critères précis, comme un envoi à toutes les personnes ayant déjà commandé un élément d’une certaine gamme de produits (module Views Send). Ces critères sont bien évidemment à définir selon les produits et les types de clientèles.

-          Relancer les personnes n’étant pas allé au bout de leur commande ou de leur panier (via une tâche cron).

Laisser l’utilisateur choisir sur  quoi il souhaite être notifié par e-mail.

-          Suite à l’enregistrement d’une recherche, notification des nouveaux produits répondant aux critères de recherche (Views saved Search Notifications, compris dans Views saved search qui se couple avec le module Notifications gère ce type de notification, mais attention côté performance car cela nécessite de relancer les recherches et reste donc une fonctionnalité lourde, que l’on peut cependant faire tourner la nuit).

-          Etre notifié quand un produit change (notamment si les stocks sont reconstitués, ou si le prix baisse).

-          Etre notifié des nouveaux produits dans une catégorie de produits (module Notification notamment, mais il en existe d’autres).

Concernant les notifications, il faut que l’utilisateur puisse à tout moment se désinscrire. Pour éviter un taux de désinscription trop fort, il faut éviter d’abuser des notifications par e-mail, éventuellement proposer à l'utilisateur la fréquence d'envoi, et les types d'envoi, tout en lui permettant de se désincrire vraiment facilement de l'une des options précédentes.

Créer du contenu : votre ami référencement et fidélisation

L’objet de cet article n’est pas d’aborder la partie contenu et référencement, mais il est bien évident qu’un bon référencement suppose un profond travail d’optimisation technique (module métatags indispensable, ainsi que rdf du cœur de Drupal) et surtout sémantique reposant sur une recherche approfondie des mots et expressions clés facilement « référençables » (c’est-à dire disposant d’une concurrence à la portée de la e-boutique en question).

Créer du contenu suppose donc non seulement d’écrire un contenu pertinent pour les internautes (comment choisir un produit dans une gamme par exemple), mais également de l’optimiser pour le référencement et d’utiliser le champ sémantique et les expressions-clé définies. Les contenus médias (vidéos, images) devront eux aussi disposer d’un texte de description.

Au-delà du référencement, il s’agit également d’intéresser les internautes et de leur apporter une vraie valeur ajoutée, à titre d’exemple dans le choix de produits.

Ne pas oublier l'administration

Les parties de contenu et communautaires nécessite de nombreuses fonctionnalités d’administration associées : les mises en avant ne concernent plus que les des produits et promotions, mais également les contenus, l' espace communautaire, avec des publications / dépublications parfois automatisée, modération des avis, blocage des utilisateurs, signalement de contenus abusifs, etc.. Il s’agit de plus parfois de disposer de multiples rôles d’administrateur (gestion des contenus, des produits, de la compta, accès aux statistiques, etc.).

Il ne faut donc pas négliger l'administration complète, tant de la e-boutique (cliens, commandes, livraison, etc.) que des parties communautaire et de gestion de contenu, qui permettront de gagner un temps précieux au jour le jour.

 

Voilà qui clôture notre dossier sur la construction d'une e-boutique très haut de gamme avec Drupal (cf. partie 1 sur les bases e-boutique avec Drupal et la partie 2 orientée fonctions avancées de la e-boutique).

Petit post scriptum à l'attention des développeurs zélés : il n'est pas si simple de mettre en place autant de système à la fois, et penser que l'installation de tous les modules cités (et plus si affinités) suffit est illusoire : cela mettra plutôt rapidement à genoux votre serveur si vous ne pensez pas également aux problématique de performance, que nous aborderont très certainement dans des articles futurs.

3.5
Average: 3.5 (6 votes)
Votre vote: Aucun(e)

Ajouter un commentaire

Texte simple

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Image CAPTCHA